Des moisissures dans votre maison !

 

Avez-vous déjà remarqué ces petites taches noires sur le plafond de votre salle de bain? Au-dessus de votre douche? Avez-vous remarqué qu’il y en avait sur le bord de vos fenêtres? Par le passé, je prenais une bonne guenille avec du vinaigre et je nettoyais tout ça sans trop me poser de questions. Mais, au fond, pourquoi il y a des traces de moisissures dans mon appartement, dans ma maison? Qu’est-ce qui favorise leur présence?

Les moisissures, malgré qu’elles soient considérées comme un micro-organisme, elles peuvent être visibles à l’œil nu lorsqu’elles se multiplient en grand nombre pour former une colonie. Elles peuvent être noires, blanches, vertes ou bleues. Elles peuvent être cotonneuses, granuleuses ou veloutées. Donc, lorsqu’on les perçoit sur les murs ou les plafonds de la salle de bain c’est parce qu’il y en a beaucoup.

Les moisissures sont présentes dans l’environnement naturellement et elles y jouent un rôle bien important. En effet, elles font partie des organismes qui dégradent, décomposent la matière. Dans nos maisons, on peut les retrouver sur le papier des panneaux de gypse, sur les tuiles de plafond, sur le bois, sur les vêtements, sur le papier-peint, sur les tapis, sur les revêtements de plancher, dans les livres  et le papier. On peut aussi les retrouver sur des surfaces qui sont humides et qui ne sont pas propres comme le ciment, les tuiles de céramiques…

Les moisissures, selon les espèces, peuvent produire des mycotoxines ou des allergènes qui peuvent être nocifs pour la santé. Les principaux effets sur la santé vont être respiratoires puisque les toxines sont principalement inhalées. Les moisissures produisent aussi des spores dans l’air qui peuvent affecter la santé des occupants. Bien entendu, les effets sur la santé varient dépendamment du type de moisissure, de sa quantité, de la durée d’exposition et de la sensibilité de l’individu exposé. Par exemple, les enfants sont plus sensibles que les adultes. S’ils sont exposés en bas âge aux allergènes, leur risque de souffrir de problème de santé plus tard est considérablement augmenté. L’asthme est une maladie chronique commune chez les enfants et est peut-être dû à une mauvaise qualité de l’air intérieur. Les gens peuvent se plaindre d’irritation des yeux, du nez, de la gorge, d’écoulement et de congestion nasale. Il est possible d’observer une augmentation de la fréquence et de la gravité des crises d’asthme ou des allergies.

On sous-estime l’importance de la qualité de l’air intérieur. La grande majorité de notre temps, on le passe à l’intérieur que ce soit pour la vie à la maison, le travail, les loisirs, le sommeil… Bien des maladies chroniques peuvent être associées à une piètre qualité de l’air intérieur. Malheureusement, les gens sous-estiment l’importance de la qualité de l’air de leur habitation et c’est impossible de reconnaitre une problématique sans effectuer d’analyses en laboratoire.

Mais, qu’est-ce qui favorise la présence de moisissure dans ma maison? L’humidité est le principal facteur de la croissance de moisissure dans une habitation. On les retrouve donc plus souvent au sous-sol, dans les salles de bain ou dans la cuisine puisque ce sont des endroits qui sont plus humides. Ensuite, les moisissures peuvent apparaître suite à une inondation, une fuite d’eau provenant du sous-sol, de la tuyauterie défectueuse ou du toit. L’étanchéité du bâtiment est également un facteur très important. La ventilation dans les endroits clés est aussi importante afin de garder des taux diminuer en dessous de 40 % HR. En effet, les moisissures se développent principalement dans les endroits humides ou mouillés. Elles apparaissent principalement sur le bois, le papier, les tissus, les cloisons sèches et l’isolant. On peut les retrouver à l’intérieur des murs, dans les plafonds…

Pour diminuer les risques d’apparition de moisissures, il faut s’assurer de garde une humidité relative entre 30 et 50 %. En prévention, il faut …

  • S’assurer du bon fonctionnement des ventilateurs situés dans les pièces où il y a production d’humidité (ex. salle de bain).
  • Utiliser un déshumidificateur et/ou un air climatiser afin de diminuer l’humidité (s’assurer qu’ils sont en bon état).
  • Utiliser les ventilateurs pendant la cuisson des aliments, pendant que le lave-vaisselle ou la machine à laver le linge fonctionne.
  • S’assurer que le tuyau de sortie de sécheuse est conforme et envoie bien l’humidité à l’extérieur du bâtiment.
  • Bien isoler la tuyauterie d’eau froide afin qu’aucune condensation ne se produise.
  • S’assurer que les appareils de chauffage et que la ventilation de la maison fonctionne bien (filtres propres).
  • Toujours bien nettoyer et assécher les dégâts d’eau en moins de 48 heures.
  • Garder en bon état les tapis ou moquettes. Ne jamais installer de tapis près de source d’eau (abreuvoirs, lavabos, bains ou douche.

*Il est important de savoir qu’il ne faut pas nettoyer les taches de moisissures avec de l’eau de javel.

Il peut être important et utile de faire un test de la qualité d’air avant l’achat d’une propriété, avant et après avoir procédé à une décontamination si dans la maison il y a eu une culture de cannabis, s’il y a des possibilités de vices cachés.

Vous désirez obtenir plus d’informations, consultez les articles suivants :

Comment mesurer l’humidité dans votre maison : http://publications.gc.ca/collections/collection_2011/schl-cmhc/nh18-24/NH18-24-1-2009-fra.pdf

L’importance des ventilateurs dans la maison : http://publications.gc.ca/collections/collection_2011/schl-cmhc/nh18-24/NH18-24-17-2011-fra.pdf

La moisissure dans les maisons : https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/moisissures-causes-solutions.html

MC