TOP 10 – Sources d’amiante dans les bâtiments au Québec

AMIANTE

TOP 10 Sources d’amiante dans les bâtiments résidentiels et commerciaux au Québec. Périodes*

  • Murs et plafond fait de fait de plâtre et ciment appliqué sur des lamelles de bois de 1900 à 1965.
  • Murs et plafond fait de fait de plâtre et ciment appliqué sur du treillis de métal de 1920 à 1965.
  • Ciments à joint d’entre les feuilles de gypse et sur les surfaces de placoplatre de 1960 à 1981.
  • Crépis et stuc décoratif, texture des murs et plafond populaire de  1960 à 1975.

  • Tuiles de plancher (souvent 12’’x 12‘’) marbrées ou tachetées de 1940 à 1980.
  • Isolant thermique de la fournaise et panneau pare-chaleur au-dessus de 1900 à 1981.
  • Isolants de vermiculite au grenier de la maison (parfois murs & sous-planchers) de  1950 à 1980.

  • Isolants thermiques sous forme de flocage dans les combles de 1950 à 1985.
  • Tuiles acoustiques emboitables des plafonds suspendus (faux plafond) de 1955 à 1985
  • Tuiles / panneaux de ciment, recouvrement extérieur du bâtiment de 1940 à 1960

* Plage d’années les plus probantes, cette référence est à titre indicatif seulement.

Au Québec, on n’utilise plus l’amiante sauf dans le ciment ou l’asphalte depuis 1985.

Règle générale, presque tous les bâtiments construits avant 1985 contiennent de l’amiante.

Des centaines de milliers de propriétés résidentielles au Canada contiennent toujours de l’amiante.