Pourquoi procéder à un test de la qualité de l’air ?

 

On sous-estime l’importance d’avoir une excellente qualité de l’air intérieur dans notre vie quotidienne. Nous passons la majorité de notre temps à l’intérieur que ce soit pour le travail, les loisirs, la vie quotidienne, la famille… Elle est la base d’une bonne santé.

L’air est invisible à l’œil nu et il est inodore. Il est impossible de connaître sa composition sans effectuer des tests. Parfois, il peut être composé de bactéries, de spores de moisissures, de composés organiques volatils, de formaldéhyde, de molécules allergènes, de substances toxiques provenant du tabac (pour ceux qui fument à l’intérieur), de radon et j’en passe.

Tous ces éléments peuvent avoir un impact sur la santé des occupants. Plusieurs ignorent que leur problème de santé chronique peut être relié à l’air qu’il respire, à une grande exposition à une qualité d’air intérieur de piètre qualité. Les personnes âgées, les immunosupprimées, les personnes souffrant d’allergies ou les enfants sont les plus vulnérables. Une exposition importante à des particules toxiques en jeune âge peut contribuer à développer des problèmes de santé (problèmes respiratoires en vieillissant).  Au cours des 20 dernières années, le nombre d’enfants de moins de 15 ans qui ont développé de l’asthme a quadruplé. Il s’agit de la maladie chronique la plus commune et elle est principalement due à une mauvaise qualité de l’air causé par la pollution biologique ou chimique.

En procédant à une analyse de la qualité de l’air, on peut détecter les polluants chimiques ou biologiques présents dans l’air. Une fois que nous connaissons la composition de l’air, il est plus facile d’y apporter les correctifs nécessaires afin d’obtenir une qualité de l’air adéquate.

Les analyses de la qualité de l’air sont recommandées dans le cas où il y a eu une infiltration d’eau dans le bâtiment, lors que des moisissures réapparaissent après plusieurs nettoyages, lors d’un achat de maison, lorsque les occupants semblent avoir des problèmes de santé chronique comme des maux de tête, de l’asthme, des pneumonies, des irritations des voies respiratoires et j’en passe. Souvent, lorsque l’air est un problème, ces mêmes personnes iront mieux lorsqu’elle quitte l’habitation pendant quelques jours.

Vous désirez en apprendre davantage :

https://www.caaquebec.com/fr/a-la-maison/conseils/capsules-conseils/conseil/show/sujet/maison-sans-poussiere-ni-contaminants/

https://www.caaquebec.com/fr/a-la-maison/guides/guide-pour-une-maison-en-sante/les-moisissures/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *