Vous avez découvert des taches de moisissures dans votre entretoit ?

Si vous remarquez des traces noires sur la charpente de bois, il se peut que ce soit de la moisissure qui s’y est installée. Vous vous demandez ce qui peut entrainer son apparition dans ces lieux sombres ? Plusieurs facteurs peuvent être en cause. Il peut s’agir d’un problème d’humidité et de condensation, d’une couverture de toit en mauvais état, de problème d’infiltration d’eau, de la présence d’un isolant inefficace et/ou d’une mauvaise ventilation des lieux.

 À l’extérieur de la maison, des signes d’une problématique au grenier peuvent être observés l’hiver, entre autres. Un des premiers indices est l’absence complète ou partielle de neige sur votre toiture alors que tous les voisins autour en possèdent. Dans d’autres cas, la neige peut être présente, mais elle fond plus rapidement chez vos voisins. Ces deux phénomènes peuvent s’expliquer par une accumulation de chaleur et d’humidité qui provient de la partie habitable du reste de l’immeuble. Cette situation entraine un écoulement d’eau provenant de la fonte de la neige vers le bord du toit. Lorsqu’elle gèle à nouveau, elle entraine l’apparition de glace. Un barrage de glace peut se former le long de la toiture, augmentant les risques d’infiltrations d’eau sous les bardeaux. Ainsi, lorsqu’on observe une accumulation de glace en grande quantité, tout porte à croire que la température de l’entretoit y est trop élevée. On peut s’attendre à des problèmes de condensation sur les parois du toit. Les infiltrations d’eau et/ou la présence de condensation favorisent la prolifération des moisissures.

Qu’est-ce qui engendre la présence d’air chaud et humide dans votre grenier? L’hiver, nous devons chauffer notre maison. Cette chaleur qui est produite monte vers le grenier. S’il y a des trous/ouvertures au niveau du plafond entre le dernier étage et l’entretoit, la chaleur peut s’y infiltrer. Ces fuites peuvent être associées à une augmentation de l’humidité et de la condensation dans ces lieux.

Pour éviter les fuites d’air chaud vers l’entretoit, il faut s’assurer que le dernier plafond de l’habitation est bien étanche à l’air. Il faut éviter toutes les fuites possibles. Il est donc important de vérifier les jonctions où l’air pourrait traverser.

– Vérifier la plomberie;

– Vérifier les fils ou les toutes lumières/plafonniers qui se trouvent au niveau du plafond;

– Vérifier la trappe d’accès au grenier;

– Vérifier les conduits, les ventilateurs… ;

– Vérifier la jonction entre les murs et le plafond;

– Si vous avez une cheminée, vérifier autour.

Un des rôles de l’isolation au grenier est d’empêcher la chaleur produite par le chauffage de la maison de traverser le dernier plafond et ainsi réchauffer l’entretoit. Si l’isolant n’est pas efficace, il va permettre à l’air chargé d’humidité de pénétrer l’intérieur des combles et donc favoriser la condensation l’hiver sur les panneaux de bois.

La ventilation est aussi très importante. Les soffites doivent être bien dégagés puisqu’ils assurent les échanges et les renouvellements d’air entre l’environnement extérieur et l’entretoit. Losrqu’ils sont obstrués, on observe une augmentation de la condensation puisque celle-ci n’arrive pas à sortir efficacement. La présence d’aérateurs au niveau de la toiture, améliore également la circulation de l’air et permet de meilleurs échanges.

Il existe d’autres facteurs qui peuvent favoriser la prolifération des moisissures en dehors des temps froids de l’hiver. Par exemple, les infiltrations d’eau à travers la toiture qui sont la conséquence de bardeaux d’asphalte sont usés. Généralement, leur durée de vie se situe entre 15 et 20 ans. Lorsque les propriétaires tardent à faire réparer ou à changer leur toiture, l’eau de pluie peut pénétrer à l’intérieur des combles. Les arbres, un problème de ventilation et/ou une mauvaise isolation de l’entretoit peuvent entrainer une usure prématurée de la toiture.

Les problèmes d’humidité dans les combles. Plusieurs erreurs ou manques d’entretien peuvent augmenter les taux d’humidité dans les combles. Voici ce que vous devez vérifier…

Certaines maisons ont des conduits de ventilation qui rejettent l’air vicié et humide à l’intérieur des combles. Lorsque c’est le cas, il est important de corriger la situation puisque ceci augmente l’humidité et les risques de prolifération de moisissures.

Tous les conduits de chauffages, d’eau, de climatisation ou d’aération qui sont présents dans les combles doivent être bien isolés.

Tous les plafonniers ou lampes encastrés dans le plafond doivent être bien scellés pour éviter les fuites d’air et être isolés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *