Retour

POUSSIÈRES

SALLES DE SERVEURS INFORMATIQUES

Salle de serveurs informatique

Aujourd’hui, le matériel informatique occupe une place de premier plan pour l’ensemble de nos activités. Il va de soi que, pour une vaste majorité d’entreprises modernes, une salle informatique en bon état représente un atout indispensable, voire vital, à la bonne marche des affaires. Ordinateurs, serveurs, placards de télécommunication, etc., doivent être particulièrement bien entretenus afin d’éviter des bris ou des pannes qui mettraient à mal la plupart des entreprises. Pour cela, comme le propose IBM, la propreté de l’environnement est l’un des principaux facteurs pour s’assurer du bon fonctionnement de l’équipement informatique et de sa longévité. Par exemple, en raison de sa nature, une salle de serveurs requiert une attention particulière, qui excède largement celle accordée aux environnements de travail traditionnel. De surcroît, les installations informatiques sont très sensibles à la pollution, visible ou invisible. En ce sens, les constructeurs recommandent un entretien rigoureux et systématique de leur matériel. Par ailleurs, rappelons qu’en cas de sinistres ou d’incidents, les compagnies d’assurance dédommagent leurs clients seulement si ceux-ci ont respecté les normes du constructeur en ce qui concerne l’entretien. Des entreprises se spécialisent dans ce domaine et offrent plusieurs services comme :

  • L’entretien préventif des appareils
  • Le dépoussiérage du fond de cuvelage;
  • L’évacuation des résidus de travaux (câbles, gravats, etc.);
  • La planéité du faux plancher;
  • Le nettoyage des surfaces, etc.

Mais avant tout, une bonne circulation de l’air est primordiale, d’un air non pollué, puisque c’est l’air qui assure le bon fonctionnement du matériel informatique en refroidissant les ordinateurs, les serveurs, les armoires contenant du matériel informatique, etc. : la surchauffe est l’une des causes les plus importantes de pannes et de coupures électriques.

La poussière. Les locaux abritant du matériel informatique doivent être nettoyés quotidiennement et avec une attention particulière afin d’éviter l’accumulation de poussières et un trop haut taux de particules en suspension dans l’air. Par exemple, pour laver le plancher, il est recommandé d’utiliser une serpillère humectée à l’eau claire, car les additifs présents dans les produits nettoyants peuvent endommager le matériel informatique. Les planchers surélevés, eux, nécessitent un entretien particulier, et un nettoyage annuel du plénum requiert l’expertise d’entreprises spécialisées afin de garder intacts les filtres des unités informatiques et d’assurer un niveau d’hygiène satisfaisant pour le personnel. À la surveillance que nécessite la poussière s’ajoutent les niveaux de température et d’humidité qui peuvent également occasionner des bris d’équipement, comme celles des autres agents de pollution atmosphérique qui peuvent provoquer une corrosion rapide et très dommageable du matériel informatique.

En effet, comme le stipule le guide de préparation de Hewlett Packard, la pollution de l’air et la poussière représentent de multiples dangers pour le matériel électronique : masquage des têtes de lecture des unités de disques, courts circuits de composants, altération des contacts, refroidissement insuffisant, détérioration des parties mécaniques en mouvement, risque de détérioration des supports magnétiques, colmatage prématuré des filtres internes ou du conditionnement d’air, etc. De plus, les poussières sont de différents types et ne réagissent pas de la même façon lorsqu’elles entrent en contact avec les composants électroniques :

Poussières fines ou abrasives;
Poussières conductrices;
Poussières sèches ou isolantes.

Les poussières fines provoquent l’abrasion des composants, surtout ceux des éléments mobiles; et son accumulation sur les boîtiers favorise la rétention de l’eau et de l’humidité. Les poussières conductrices, elles, causent des courts-circuits, tandis que les poussières sèches ou isolantes sont susceptibles d’interrompre le passage du courant et d’accroître la résistance de contact. On caractérise la poussière sèche comme étant un isolant thermique, puisqu’elle réduit la dispersion de chaleur et augmente la température locale. Ce processus risque d’endommager les circuits électriques et même de provoquer des incendies ou des explosions.

AIRTESTS évalue la qualité de l’air dans tous les milieux intérieurs, nous pouvons vous aider à dépister les COV (composés organiques volatils), l’amiante, les bactéries, les moisissures et les poussières qui affligent les lieux. En connaissant l’état réel des lieux, vous serez mieux à même d’intervenir afin d’atténuer les problèmes liés à la mauvaise qualité de l’air.